Vous avez essayé d’arrêter la cigarette à plusieurs reprises, mais en vain… Le sevrage tabagique fut si difficile que vous avez fini par replonger. Les raisons de cet échec sont sûrement dues à un manque de stratégie. Voilà pourquoi nous vous proposons, dans cet article, des conseils pour élaborer un plan efficace et garantir que cette fâcheuse habitude soit loin derrière vous.

Conseil n°1 : faites-vous aider par une cigarette électronique

La cigarette électronique est un appareil révolutionnaire qui a complètement changé la donne pour les fumeurs qui peinent à mettre un terme à leur addiction. Avec ce dispositif, plus besoin de subir les symptômes contraignants du manque de nicotine dans votre organisme. Car comme vous le savez déjà, les premiers jours d’arrêt sont les plus difficiles. Le corps réagit violemment à la privation soudaine et les réactions prennent différentes manifestations dont les plus courantes sont :

  • l’insomnie
  • l’irritabilité
  • la difficulté à se concentrer
  • La perte d’appétit

C’est là que le vapotage intervient. Il permet de traiter les signes de manque séparément. En effet, le fumeur est sujet à une souffrance physique et mentale. L’e-cigarette offre la possibilité de conserver l’habitude de fumer à travers l’inhalation de vapeurs d’eau, ce qui réduit considérablement les symptômes précédemment cités. Au fil des semaines, vous pouvez diminuer le taux de nicotine présent dans l’e-liquide favorisant une sevrage plus doux et nettement moins douloureux pour l’organisme et pour le système psychologique.

Vous pouvez également choisir des e-liquides avec différents arômes pour varier les goûts et ne pas vous lasser rapidement de votre e-cigarette. Au moment d’acheter votre appareil, demandez l’avis du vendeur qui se fera un plaisir de vous orienter vers les solutions les plus adaptés à votre profil de fumeur.

Conseil n°2 : anticipez les situations à risque

Dans certaines situations, il est plus difficile de résister à l’envie dévorante d’allumer une cigarette que dans d’autres. Cette difficulté est liée aux associations mentales que vous aurez à briser au fil de votre aventure vers une vie libre sans tabac. Par exemple, la plupart des fumeurs ne peuvent pas se passer de la cigarette du matin qui accompagne la tasse de café quotidienne. Pour ne pas soumettre votre psychisme à un tel supplice, nous vous recommandons de renoncer au café au profit d’un bol de thé.

De plus, les fumeurs ont tendance à augmenter leur consommation de tabac en soirée surtout lorsque l’alcool s’invite sur la table. Evitez alors les bars, les boîtes de nuit et les after-works qui mettraient votre volonté à l’épreuve de manière inutile à un moment où vous êtes encore trop fragile pour relever ce défi. En revanche, si vous êtes obligé de sortir pour des raisons professionnelles par exemple, l’e-cigarette, achetée chez www.taffe-elec.com, sera votre meilleur allié.

Les situations à risque peuvent également prendre la forme d’un cendrier et d’un briquet placés sur votre table de chevet. Eliminez alors ces éléments qui vous rappellent la cigarette et réveillent le fumeur qui sommeille en vous. L’objectif est de créer un nouvel environnement où le tabac n’existe pas. Vous serez sûrement capable de plus de résistance dans les prochains jours !

Conseil n°3 : adoptez une hygiène de vie saine

Manger sain et équilibré : voici un leitmotiv qui ponctue le quotidien des nouveaux sevrés. Cependant, la plupart d’entre eux pensent que cette initiative a pour but de limiter la prise de poids. Faux ! Même si en évitant une alimentation hypercalorique, vous échappez aux kilos superflus dont souffrent les anciens fumeurs, vous fournissez aussi à votre organisme les ressources nécessaires pour lutter contre les symptômes de manque.

Dans un premier temps, nous vous conseillons de renoncer aux repas trop copieux. Laissez le fast-food de côté au profit de plats riches en macroéléments à savoir les protéines, les bons lipides et glucides. Buvez beaucoup d’eau pour une hydratation optimale et ne résiliez pas sur les fruits et légumes porteurs de vitamines et de fibres.

A cela doit s’ajouter une activité physique régulière. Si le sport n’est pas votre grand fort, un minimum de cardio pourrait suffire. Implémentez dans votre quotidien quelques minutes de marche à pied, de vélo ou de natation. Ces activités sont plus faciles à réaliser que la musculation par exemple, mais elles comptent parmi les méthodes naturelles qui permettent à votre corps de réguler ses sécrétions hormonales et de conserver ainsi un niveau de bien-être assez élevé.