‘espérance de vie augmente rapidement malgré un taux de natalité de plus en plus faible. Quel impact cela a-t-il sur la question de l’administration des médicaments à domicile ? Il en résulte un vieillissement rapide de la population (actuellement, en Italie, les plus de 60 ans représentent plus de 25 % du total), qui se traduit par un besoin accru de traitements ambulatoires. Selon les estimations, d’ici 2030, les plus de 65 ans pourraient bien dépasser les 25 % de la population et le nombre de personnes âgées de plus de 80 ans augmentera de façon spectaculaire : 7 millions dans les 20 prochaines années, contre 3 millions actuellement.

Contexte et réalité

Cependant, les politiques d’assistance aux personnes âgées placent l’Italie aux dernières places parmi les nations industrialisées. En bref, si l’espérance de vie continue de croître, la santé et les institutions ne suivent pas, bien au contraire. Et pour faire face à cette crise des soins, les familles italiennes ont de plus en plus recours aux aides-soignants, aux SSO et aux infirmières privées (selon l’état du patient). Mais malheureusement, ces mêmes familles éprouvent de grandes difficultés à faire face aux besoins urgents de leurs proches qui ne sont plus autonomes, mais surtout à trouver des réponses qualifiées et rapides sur le territoire. C’est pourquoi a été créé EpiCura, un réseau de professionnels sélectionnés, opérant dans tout le pays et capable de garantir des interventions personnalisées 365 jours par an et 24 heures sur 24.

Pourquoi faire appel aux soins à domicile ?

Elle est rapidement expliquée. Les raisons résident dans la capacité des spécialistes à se rendre au domicile du patient en peu de temps, dans le haut niveau des soins fournis par les infirmières, les OSS et les physiothérapeutes, dans le manque en termes de qualité et de présence sur le territoire des services garantis par l’État, qui ne sont pas en mesure de faire face à une demande en constante augmentation. En outre, le modèle de soins proposé par EpiCura repose sur des raisons éthiques et psychologiques précises, puisqu’il permet au patient de rester dans son milieu de vie et près de ses proches. Tout cela évite des hospitalisations souvent gérées de manière précipitée et permet une amélioration de la qualité de vie du patient.

En Italie, des milliers de familles se tournent vers les réseaux qui fournissent une aide privée. Chaque centre suit des directives générales et un code d’éthique commun. La prise en charge à domicile des personnes âgées et des personnes alitées est une tâche qui comporte une grande responsabilité : elle consiste, en effet, à accompagner le patient avec compétence et empathie, en l’aidant dans la plupart des tâches quotidiennes. Mais ce n’est pas tout. Souvent, des compétences supplémentaires sont requises, comme l’administration de médicaments à des moments précis ou le pansement de plaies chirurgicales ou d’escarres.

L’administration de médicaments à domicile : un engagement à ne pas sous-estimer

Les soins infirmiers à domicile ne s’adressent pas seulement au patient, mais aussi à l’aidant. L’objectif des soins infirmiers à domicile est de soulager la souffrance du patient et d’améliorer ses conditions de vie, tout en assurant une interaction constante avec l’environnement familial. L’infirmier à domicile agit de manière similaire à ses collègues travaillant dans des établissements de santé et est responsable de tous les soins infirmiers (gestion, planification et évaluation des interventions de soins). L’infirmière à domicile veille à la bonne exécution des prescriptions thérapeutiques et diagnostiques. Ses responsabilités comprennent également des interventions complexes telles que les thérapies par perfusion, analgésique et injection ainsi que l’administration de médicaments à domicile.

Si dans le milieu hospitalier, il existe une stratification claire des tâches, ce n’est pas le cas dans le milieu familial, où les frontières semblent beaucoup plus floues. En effet, le soignant responsable travaille seul et s’expose à la première personne, en s’appuyant uniquement sur son propre bagage expérientiel et technique. C’est pourquoi il est essentiel de confier ses proches à des professionnels sélectionnés, capables d’établir une relation avec le patient et sa famille. La plus grande difficulté consiste à identifier les solutions les plus appropriées et les plus efficaces face à des événements imprévisibles. Raison de plus pour s’en remettre à une infirmière professionnelle, surtout lorsque des traitements spécifiques ou l’administration de médicaments à domicile sont nécessaires.

L’administration de médicaments à domicile améliore l’adhésion au traitement

Une thérapie efficace implique de prendre les médicaments prescrits par le médecin. L’administration de médicaments à domicile aide le patient à suivre plus précisément le cours du traitement, le libérant de l’engagement de devoir tout se rappeler par lui-même et du stress causé par tout désagrément. Prendre systématiquement les médicaments indiqués, contrôler son stock et se rendre à la pharmacie pour acheter de nouveaux conditionnements peuvent sembler des tâches simples à accomplir. Toutefois, ce n’est pas toujours le cas, notamment si le patient est incapable de se déplacer de manière autonome et que l’aidant est contraint de combiner ses engagements professionnels avec les soins au patient.

En outre, si l’on considère que, pour de nombreuses maladies chroniques, la distribution des médicaments relève de la seule responsabilité des pharmacies hospitalières, les trajets que les patients et les soignants sont contraints d’effectuer peuvent devenir des obstacles majeurs, parfois capables d’inciter le patient à interrompre prématurément son traitement ou à le suspendre dans l’attente de son approvisionnement. L’administration de médicaments à domicile permet d’être constant dans la prise en charge du traitement, d’améliorer la qualité de vie du patient, de soulager les patients et leurs proches d’une tâche importante, qui peut entrer en conflit avec des engagements personnels et professionnels.

Administration à domicile de médicaments à des patients non ambulatoires

Comme mentionné ci-dessus, dans le domaine des soins de santé, l’un des principes reconnus comme valables et nécessaires est que, dans la mesure du possible, les soins à domicile doivent être préférés aux soins hospitaliers. Les raisons en sont sociales, médicales, économiques et psychologiques. En outre, il est essentiel que la durée de toute hospitalisation soit réduite au strict nécessaire (c’est-à-dire au traitement de la phase aiguë de la pathologie), tandis que les interventions thérapeutiques, lorsqu’elles sont prévues, doivent être mises en œuvre au domicile du patient plutôt qu’à l’hôpital.

Pour assurer la continuité thérapeutique au patient et donc l’administration des médicaments H/OSP (produits pour la nutrition parentérale, médicaments antimicrobiens pour injection, mélanges en phléboclyse pour le traitement analgésique, etc.), la présence d’une infirmière professionnelle est donc appropriée. Pour les patients complexes, en effet, il peut être nécessaire de commencer une thérapie à domicile, afin d’éviter des hospitalisations « impropres », visant uniquement à l’administration du médicament (patients atteints de maladies infectieuses graves, patients nécessitant des soins palliatifs, etc.)