Les bouffées de chaleur sont l’un des symptômes les plus courants qui peuvent survenir pendant la ménopause. La plupart des femmes les trouvent extrêmement désagréables, car elles peuvent développer à la fois une chaleur intense dans le corps et une vague de froid qui peut traverser le corps. Elles se produisent en alternance, c’est-à-dire lorsque la transpiration intense est suivie d’une douche froide, et sont particulièrement stressantes pour la personne concernée. Le système endocrinien (producteur d’hormones) est principalement impliqué dans ces fluctuations. Découvrez quelques mesures qui faciliteront votre expérience de la ménopause.

La première phase de la ménopause

La ménopause est divisée en trois étapes. Avec la pré-ménopause, un lent changement de l’équilibre hormonal commence. Elle se caractérise par des saignements irréguliers d’intensité très variable, qui peuvent s’arrêter temporairement et s’accompagnent souvent de légères fluctuations de la sensation.

Le changement hormonal naissant modifie également la perception émotionnelle de certaines femmes. Il n’est pas rare que les femmes repensent et parfois même changent complètement leur vie durant cette phase.

La deuxième section est la plus intensive

Dans la deuxième phase, l’ovulation est définitivement absente, car à ce stade, tous les ovules des ovaires sont épuisés. Dans le même temps, la production d’œstrogènes et de progestérone diminue rapidement. Dans l’ensemble, il existe un déséquilibre hormonal qui a une influence majeure sur le bien-être physique et mental.

Les fluctuations hormonales plongent littéralement les personnes concernées dans des montagnes russes d’émotions. Dans cette phase, on observe de plus en plus de bouffées de chaleur fortes et parfois durables, des troubles du sommeil ainsi que des sautes d’humeur intenses pouvant aller jusqu’à la dépression.

La troisième phase annonce la fin de la ménopause

Dans la troisième et dernière phase de la ménopause, le corps s’est adapté à la nouvelle situation hormonale et les symptômes climatériques s’atténuent progressivement.

La durée de la ménopause entière dépend de diverses circonstances et se situe généralement entre 10 et 15 ans.

Mesures visant à réduire les bouffées de chaleur

Il est certain que les effets secondaires désagréables dont souffrent de nombreuses femmes pendant la ménopause ne peuvent pas toujours être complètement éliminés. Toutefois, il est tout à fait possible de réduire considérablement la durée et l’intensité des symptômes de manière naturelle, afin que les personnes concernées puissent mieux faire face à la nouvelle situation.

Dans ce qui suit, on présente quelques mesures dont la mise en œuvre vous sera certainement profitable.

Travaillez sur votre environnement

La ménopause n’est pas une maladie, mais un changement hormonal dans la vie d’une femme qui peut être vécu plus ou moins intensément. Une attitude positive et optimiste à ce moment est très bénéfique, car elle a automatiquement un effet positif sur le bien-être.

Avec la bonne attitude, les changements physiques de la ménopause peuvent être clairement et sensiblement harmonisés. Accueillez donc cette nouvelle phase de la vie et utilisez-la pour vous découvrir d’une manière totalement nouvelle.

Éviter le stress

Vous devez éviter autant que possible les situations stressantes, car elles peuvent augmenter considérablement les bouffées de chaleur. Cependant, cela n’est souvent pas possible dans la vie de tous les jours. Il est donc d’autant plus important de lutter contre le stress par d’autres moyens. Les méthodes de relaxation telles que l’entraînement autogène, la méditation, le yoga, etc. Le yoga hormonal, en particulier, est une méthode spéciale qui permet d’équilibrer le système hormonal endocrinien et donc d’influencer positivement les différents symptômes de la ménopause.

Apprendre à accepter les troubles du sommeil

La ménopause est aussi souvent le moment de la couvaison. Le changement de situation physique et psychologique rend beaucoup de femmes pensives et leur vole parfois le sommeil. Avant de vous coucher pendant des heures, il est préférable d’aller au lit lorsque vous êtes vraiment fatigué. Le soir, un bain complet ou un bain de pieds relaxant favorise la fatigue.

Si vous vous réveillez après une courte période de sommeil et que vous ne pouvez plus vous endormir, lisez quelques pages de lecture relaxante. En général, la fatigue ne dure pas beaucoup plus longtemps. Les aides naturelles au sommeil telles que les préparations à base de valériane et de houblon, le baume, la fleur de la passion ou la fleur d’oranger sont également recommandées. Cependant, n’essayez pas de forcer le sommeil, car cela aura généralement l’effet inverse.

Se préparer aux bouffées de chaleur nocturnes

Surtout la nuit, de nombreuses femmes sont affligées par une transpiration intense. Tant qu’elles n’ont pas été réglementées, vous devez prendre à cœur quelques recommandations.

Se mettre en sueur de façon sportive

Si vous faites régulièrement de l’exercice et que vous transpirez beaucoup, il y a de fortes chances que les bouffées de chaleur gênantes s’estompent ou même disparaissent complètement. Cependant, si vous n’avez pas été très sportif par le passé, vous devriez certainement prendre les choses lentement afin de ne pas vous surcharger immédiatement.

Vous pouvez également profiter d’un sauna ou d’un bain de vapeur. Et d’ailleurs, ces trois activités (sport, sauna, bain de vapeur) ont des effets très positifs sur votre comportement de sommeil en même temps.

Bénéficier de l’alternance des douches

Votre journée devrait commencer par une douche alternée (eau chaude et froide en alternance). Changer de bain de pieds le soir peut également être très utile. Pour ce faire, vos pieds sont alternativement baignés dans une baignoire d’eau chaude et dans une baignoire d’eau froide. Tout au long de la journée, vous pouvez également faire passer alternativement un jet d’eau chaude et un jet d’eau froide sur la partie supérieure de vos bras. En général, la procédure de douche alternée doit se terminer par l’application de froid.

Tenter d’identifier les facteurs déclenchants

Certains aliments et additifs alimentaires peuvent provoquer une augmentation de la réaction de l’organisme au stress. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui sont sujettes aux bouffées de chaleur. Les éléments déclencheurs les plus courants sont l’alcool, la nicotine, la caféine, les aliments épicés, les cacahuètes, les aliments transformés, les produits laitiers pasteurisés et le chocolat.

Si vous ne pouvez pas identifier les facteurs qui provoquent vos bouffées de chaleur, il est conseillé de tenir un journal. Notez tout ce que vous mangez ou buvez et le type de stress auquel vous avez été exposé chaque jour. Plus tard, vous pourrez regarder en arrière et découvrir les facteurs déclencheurs potentiels que vous avez rencontrés avant les bouffées de chaleur et éliminer ces influences.

Désacidifier votre corps

Grâce aux saignements pendant les règles, le corps d’une femme peut se débarrasser régulièrement des acides présents. Comme il n’a pas cette possibilité dès le début de la ménopause, le corps tente d’excréter les acides par la peau sous forme de bouffées de chaleur et de transpiration. Il est donc particulièrement important, à cette étape de la vie, de suivre un régime alimentaire aussi peu acide que possible ou comportant un excès de bases.

En outre, une cure de désacidification intensive est fortement recommandée. Vous remarquerez bientôt que la réduction des acides dans l’organisme entraîne un soulagement simultané des symptômes de la ménopause.

Autres remèdes naturels pour les bouffées de chaleur

Il existe quelques remèdes naturels qui peuvent être d’une grande aide pour les bouffées de chaleur.

Le thé à la sauge soulage les bouffées de chaleur

Boire du thé à la sauge pendant la ménopause apporte la tranquillité d’esprit, renforce les nerfs et a un effet anti-transpirant. Afin de profiter pleinement de l’effet anti-transpirant, il faut boire 2 tasses par jour, à petites gorgées, tout au long de la journée. Comme alternative au thé, un extrait peut également être pris sous forme de capsule ou de teinture liquide.

Le trèfle rouge soulage les bouffées de chaleur

Les isoflavones sont des substances végétales secondaires qui sont très similaires aux oestrogènes en raison de leur structure chimique. L’effet de ces substances est également comparable à celui de l’œstrogène. Le trèfle rouge semble contenir une composition particulièrement efficace de quatre isoflavones différentes, c’est pourquoi il est apparemment capable de réguler l’équilibre hormonal des femmes en état de choc. C’est pourquoi le trèfle rouge est souvent recommandé comme complément alimentaire pour les bouffées de chaleur et autres symptômes de la ménopause.

Bien que les scientifiques ne s’entendent pas sur la question de savoir si le trèfle rouge aide réellement à lutter contre les symptômes de la ménopause, certaines études et divers rapports de femmes confirment ses effets positifs contre les bouffées de chaleur.

La grenade soulage les symptômes de la ménopause

Les graines de la grenade contiennent également des phytoestrogènes, qui seraient responsables du fait que l’huile de pépins de grenade peut aider de nombreuses femmes à soulager leurs symptômes de ménopause. Alors que dans les études scientifiques, l’effet de l’huile de pépins de grenade contre les bouffées de chaleur était plutôt faible, une nette amélioration du sommeil a pu être déterminée par l’huile de pépins de grenade. L’huile de pépins de grenade est également disponible en magasin sous forme de capsules comme complément alimentaire.

Igname sauvage soulage les bouffées de chaleur

Cette racine est vraiment quelque chose. Grâce à son complexe unique de principes actifs, il présente une multitude d’effets bénéfiques pour la santé. Elle a un fort effet harmonisateur et équilibrant sur les symptômes de la ménopause. C’est pourquoi une réduction significative des bouffées de chaleur est souvent perceptible après une courte période d’utilisation. Il montre également son effet équilibrant remarquablement agréable dans le domaine psychologique.

Et une autre capacité sensationnelle doit être mentionnée dans ce contexte : les substances de la racine d’Igname sauvage peuvent aider l’organisme à augmenter la densité osseuse. Si ces arguments ne sont pas suffisants pour tester cette racine sous la forme d’un complément alimentaire.

Conclusion

Outre les changements physiques et psychologiques qui surviennent souvent dans la quarantaine d’une femme, la ménopause est un avertissement qu’une nouvelle étape de la vie commence. La femme devient plus âgée et donc plus mûre. Elle devrait donc apprendre à accepter avec joie les changements qui accompagnent cette évolution et aussi à reconnaître les côtés positifs que ce temps apporte également. La nature et la science, comme nous le savons maintenant, nous aident beaucoup. En ce sens, nous vous souhaitons une ménopause calme, agréable et perspicace.