L’été est une saison merveilleuse, au cours de laquelle chacun se sent plus heureux, plus beau et désireux de profiter de la journée.

Mais pour tous ces moments, vous devez vous préparer.

Pour les femmes, le maquillage est essentiel.

C’est ce qui donne de la couleur au visage et laisse la peau plus illuminée, ce qui correspond à l’été.

Mais quelles sont les couleurs parfaites qui vous rendent encore plus belle et attirante ?

Jetez un coup d’œil à cet article pour voir comment vous pouvez vous maquiller pour l’été.

Maquillage

Alors que l’hiver appelle des couleurs plus sombres et discrètes, la vague estivale en termes de maquillage est des couleurs vives et gaies.

Une femme doit se distinguer dans tous ses aspects et le maquillage est certainement l’un des éléments les plus importants.

En fait, la femme peut continuer à utiliser les mêmes couleurs de maquillage, mais dans des nuances différentes.

Par exemple, si vous aimez les rouges à lèvres rouges, choisissez de préférence ceux qui ont un ton plus orangé.

Si vous aimez la couleur brune, l’astuce est de miser sur les couleurs de poudre bronzante, qui laissent la peau plus illuminée.

Un autre élément qui fait la différence est l’endroit où vous allez.

Si l’endroit est frais, vous pouvez utiliser des couleurs plus vives à l’ombre.

Dans la bouche, un gloss fait toute la différence.

En revanche, si l’engagement est plus sophistiqué et que vous devez être plus sérieuse, optez pour un maquillage plus sobre, sans pour autant délaisser le côté léger.

Ensuite, laissez la peau totalement parfaite et appliquez un eye-liner avec suffisamment de soin, pour être parfait.

Autres conseils

Outre les couleurs, il est également important de prêter attention à certaines questions.

Ainsi, le maquillage d’été reste beau plus longtemps, sans couler ni s’effacer.

Il faut donc toujours utiliser un apprêt, qui aide à refermer les pores (les pores ont tendance à être plus ouverts à cette période de l’année) et à contrôler l’aspect gras du visage.

Si vous voulez accentuer votre regard, utilisez des faux cils.

Ils sont un grand secret pour l’été et laissent la femme avec un regard plus pénétrant.

Si vous avez du mal à utiliser des faux cils, utilisez un masque pour cils qui permet d’allonger et de remplir les brins que vous avez déjà.

Si vous voulez aller à la plage avec un peu de maquillage, préférez les couleurs neutres, car cette combinaison ne fonctionne généralement pas !

Optez donc pour un blush dans une couleur très proche de votre visage naturel, comme l’orange, le corail et le rose antique.

Faites simplement attention à ne pas en faire trop et à ne pas utiliser trop de produit, car vous finirez par en faire trop et par vous embarrasser.

Pour les nuits, une bonne option est l’ombre à paupières métallique.

Usage et abus des couleurs violet, bleu, argent, vert militaire et cuivre.

Pendant la journée, si vous voulez utiliser une ombre à paupières métallique, allez-y très prudemment, uniquement jusqu’au concave des yeux.

Pour la touche finale, un crayon noir et un mascara sont une combinaison parfaite !

Un teint hâlé sous le soleil

C’est la saison où l’on allège tout y compris le maquillage.

Le teint est naturellement ensoleillé sur une peau bien hydratée.

On le réchauffe avec un fluide teinté ou une eau de teint sur lesquels on pose avec légèreté un voile de terre de soleil, ou un blush à peine rosé ou abricoté.

Comment alléger son maquillage quand arrive l’été ?

Ranger son vanity

Commencez la saison par un peu de ménage !

Les fards indiquent leur durée de vie sur les packagings grâce à un pictogramme et un numéro qui donne en mois le délai d’utilisation après ouverture.

Jaugez aussi vos produits à l’instinct : Quand un rouge à lèvres ou une poudre n’ont pas changé d’aspect, même après la date butoir, ils sont probablement toujours utilisables.

En revanche, les mascaras, qui annoncent en général 6 mois d’utilisation, deviennent souvent pâteux dès 3 mois, même s’ils sont encore officiellement portables.

Recycler ses fards d’hiver

Redonnez vie aux chouchous de la saison dernière qui ont survécu au ménage de printemps.

Ce rouge intense quand il fait gris, mais trop flashy en plein soleil, retrouve une seconde vie mélangé à un baume à lèvres.

Effet bouche mordue garanti !

Et le fond de teint, trop clair dès que vous prenez des couleurs, mélangez-le à son homologue d’été pour moduler sa teinte le temps que le hâle monte. Economique et futé !

Passer au fond de teint light

Plus de lumière, moins de pigments, c’est le credo des fonds de teint nouvelle génération.

À peine appliqués, ils se fondent à la peau qui est simplement plus belle sans avoir l’air maquillé.

Le secret ? Des formules qui soignent autant qu’elles couvrent et colorent, et de nouvelles nacres rusées qui captent la lumière.

S’initier au faux noir

Facile, intemporelle et passe-partout, l’ombre à paupières noire est un must de nos vanitys.

Customisez-la pour qu’elle gagne en fraîcheur. Superposez-y une couleur flashy qui se reflète joliment dans le noir ou troquez-la contre un faux noir, marine, violet, bordeaux ou chocolat, à dégrader sur la paupière mobile pour velouter le regard sans l’assombrir.

Oser la couleur sur la bouche

Une fois encore, les tons de fruits rouges sont au menu de saison.

Ce qui change, ce sont les effets de texture.

Apprivoisez la couleur avec un rouge à lèvres effet poudré au fini ultra-mat qui permet d’arborer des teintes profondes en toute discrétion.

Déjà accro à la couleur ? Foncez sur les nouvelles laques à lèvres qui allient la puissance d’un rouge à lèvres à la brillance du gloss. Fatal !

Jouer la touche vitaminée

Cap sur l’orange ! C’est la couleur qui a éclairé les podiums des collections printemps-été.

Posez-le en touches pour énergiser votre make-up.

Une pointe dans le coin interne de l’œil, associée à un fard brun plus sobre en aplat sur la paupière, réveille le regard.

Sur les lèvres, optez pour un corail adouci d’une touche de rose ou pour un vermillon éclatant qui tire sur le rouge.

Adoucir ses ongles

Le rouge vif, on adore sur des ongles d’hiver, mais le printemps ne nous inspire que douceur.

Les hits : Rose pâle, beige à peine doré ou rosé.

Avec en option, pour les fashionistas, des couleurs plus étonnantes, mauve ou bleu ciel, mais suffisamment discrètes pour se marier aux looks les plus sobres.

Beauté d’été : Le maquillage fraîcheur

Un regard lumineux

À vous les nuances claires, tendres, mais surtout pas délavées.

Les kaki, lilas, beige et rose sont admis à condition d’offrir un fini « ruban de satin », subtilement nacré, qui accroche la lumière et fait pétiller le regard.

Un coup de brosse sur les sourcils et un petit peu de mascara suffisent pour parfaire ce regard franchement ravissant

Une bouche fruit

Là encore, la couleur doit être éclatante et facettée.

On fond pour des teintes appétissantes façon sirop : Grenadine, mangue, cassis.

Faciles à porter, elles galbent même les bouches les plus menues.

Côté texture, on réhabilite le gloss : il sait allier, dorénavant, force des pigments et transparence délicate, sans forcer sur l’effet mouillé.

Des pommettes souriantes

On choisit un blush qui pulse : Fraise et corail, oui ; rose layette et pêche passé, pas question !

On le préfère dans une texture gel, plus malléable qu’une poudre.

On l’applique sur le bombé de la pommette, puis on infuse la couleur en faisant des petits cercles de plus en plus amples.

L’idée ? Donner l’illusion que la couleur « monte » de l’intérieur.

Un teint en relief

Pas d’opération camouflage : On laisse vivre la peau et on se fiche des petits défauts !

On choisit un fond de teint fluide effet seconde peau ou un enlumineur légèrement doré.

Le secret, c’est de l’utiliser comme un soin bienfaiteur, par petites touches, en effleurant du bout des doigts les zones d’ombre et celles où la fatigue s’installe : Front, contour des yeux, ailes du nez.

Pour le reste, joues, mâchoires, tempes, on peut presque s’abstenir.

On veut estomper les contrastes et apporter un max d’éclat, surtout pas lisser les reliefs du visage.

Maquillage vibrations pastel

Toutes celles que la tendance « Technicolor » avait laissé sceptiques se réjouiront.

Cette saison, on délaisse le Pop art pour revisiter les codes impressionnistes.

Les couleurs se mélangent sans risque dans un halo éclatant et transparent.

Les roses dragées, orange doux et vert tendre vibrent grâce aux textures « vivantes » mises au point par les labos. Mièvre, le pastel ?

Éblouissant, plutôt !

Surtout, si facile à s’approprier.

Mes yeux version pastel

Les yeux peuvent tout se permettre, et on adore ça.

Dégradé fraise, vanille, pistache en aplat mat, halo arc-en-ciel un peu irisé qui s’étire du ras des cils jusqu’aux sourcils.

On ose tout : Du jaune poussin, du rose frais, du vert amande, du parme, du bleu ciel.

La touche finale ?

Des cils étoffés de bleu ou de violet pour un contraste en douceur.

Une bouche dragée à croquer

La bouche, gourmande et vitaminée, apporte une touche de fraîcheur et de dynamisme.

Les bonnes nuances ?

Un orangé doux, un pomelo glossy ou un rose fruité légèrement transparent. Sur les joues, même esprit : On apporte du peps à un teint nu et frais avec des fards melon ou pêche.

Comment bien choisir un fond de teint ?

Liquides, en crème ou en poudre des fonds de teint, il en existe de toute sorte, pour tout type de peau et surtout, avec des actions différentes !

Pas toujours facile de s’y retrouver avec tous les produits sur le marché. Selon ses envies, on choisit le bon fond de teint.

On veut un teint transparent et lumineux

L’envie : on veut un naturel embelli, une peau vivante, juste habillée d’un nu infusé de lumière.

Le risque : optez pour le “nude” si l’on n’a pas une peau quasiment parfaite, ou si elle a une tendance mixte ou grasse.

Le bon mode d’emploi : Étape primordiale, il faut travailler sur une peau propre et démaquillée. Un fond de teint même topissime sur un épiderme mal préparé, ça ne s’étale pas bien.

On adopte une formule fluide, on la chauffe au creux de la main, puis on applique par légers effleurages ascendants.

On peut aussi appliquer le fond de teint au pinceau, en allant de l’intérieur du visage vers l’extérieur.

L’idée, c’est que plus on réchauffe la matière, mieux elle se fond et s’harmonise à la peau pour la laisser vivante et transparente.

La gestuelle à adopter est donc quasiment la même que pour appliquer une crème de soin.

Si le teint brille un peu trop, on poudre uniquement la ligne médiane (zone T) avec une grosse houppette, sans trop appuyer pour ne pas casser la légèreté du ­travail du fond de teint.

L’astuce en plus : Si votre fond de teint a une texture un peu épaisse pour le résultat attendu, il suffit de le mélanger au creux de la main avec une noisette de crème hydratante, et le tour est joué !

On veut un résultat satiné sophistiqué

L’envie : Un teint à “effet” sexy qui va faire vibrer la peau et capter la lumière.

Le risque : Ultra-tendance, l’effet satiné est flatteur, mais il faut faire attention à l’excès de brillance, qui n’est jamais élégant.

Le bon mode d’emploi : Toujours sur une peau parfaitement démaquillée et bien hydratée, on prend une très petite quantité de fond de teint satiné et on l’applique aux doigts, au pinceau ou à l’éponge pour un résultat tout en finesse.

Moins on en met, mieux c’est : l’effet satiné, c’est comme une peinture à l’aquarelle, quelque chose de doux au regard, qui ne doit pas sauter aux yeux.

On pense à travailler à la lumière du jour pour bien doser la matière et contrôler la brillance.

On tourne ensuite la tête à droite puis à gauche pour vérifier les éventuelles irrégularités d’application sur les ailes du nez, les joues et les maxillaires.

Autre alternative au fond de teint satiné, on peut toujours opter pour l’highlighter, ou enlumineur, pour capter la lumière sur les points clés du visage comme le haut de la paumette ou l’arcade sourcilière.

L’astuce en plus : Si on a un petit duvet sur les joues, on travaille le fond de teint en aplat en l’étirant vers l’extérieur et surtout pas en arrondis pour éviter que se forment des petites boules dans les poils.