Chaque femme doit passer par la torture de l’épilation à la cire. Ce n’est pas agréable, mais le résultat est généralement satisfaisant. En général ? C’est vrai. De temps en temps, l’épilation à la cire ne se déroule pas comme prévu et n’est pas aussi belle qu’on le voudrait, n’est-ce pas ? Il s’agit d’un problème courant qui touche toutes les femmes au moins une fois dans leur vie.

Mais vous devez savoir qu’il existe des astuces qui peuvent vous aider à obtenir une épilation parfaite, comme vous l’avez toujours souhaité, sans poils incarnés, sans allergies et sans beaucoup de douleur. Vous voulez savoir ce qu’il faut faire ? Alors, continuez à lire ce post et apprenez comment obtenir le meilleur résultat de ce traitement esthétique plus que nécessaire.

Conseils à retenir

L’épilation peut se faire de plusieurs manières. Certaines femmes optent pour les lames, mais le résultat de celles-ci n’est pas cool. Il y a encore la cire chaude, la cire froide, les crèmes dépilatoires, l’épilation définitive, les appareils d’épilation sont plusieurs techniques différentes et invariablement on finit par trouver celle à laquelle on s’adapte le plus. Pourtant, de temps en temps, vous finissez par avoir des problèmes, comme une peau rougie et irritée et des poils incarnés.

En général, les régions du corps qui ont tendance à souffrir davantage de ce type de problème sont les aisselles et l’aine, dont la peau est la plus sensible. Dans ce sens, faire l’épilation avec un professionnel qualifié est une bonne idée, car il peut observer la croissance du poil et arriver à une conclusion sur la meilleure façon de l’arracher. Mais si vous préférez le faire à la maison, vous devez faire attention à l’utilisation de crèmes et de cires dépilatoires. L’indication est que ces produits sont utilisés dans des peaux qui ne présentent pas de lésions pour ne pas aggraver l’irritation. Dans ce cas, l’épilation à domicile avec des crèmes dépilatoires et des cires peut être une bonne solution.

En outre, il est judicieux de préparer votre peau avant de vous raser. Appliquez donc d’abord un gommage qui a aussi pour fonction de réduire la quantité de poils incarnés. Cela permet d’éliminer complètement les cellules mortes de la zone et de préparer la peau pour que vous puissiez l’hydrater ensuite.

Avant de commencer l’épilation, vous devez tout de même bien nettoyer la zone qui sera épilée. Enlevez tout résidu de crème hydratante qu’il pourrait y avoir, afin de faciliter l’élimination des poils sans problème. Après le rasage, n’utilisez pas de produits dont la formule contient de l’alcool pendant une période de 24 heures. Ces cosmétiques peuvent laisser votre peau tachée et irritée. En outre, si vous utilisez dans la zone épilée un traitement à base d’acide, vous devez en parler à votre médecin afin qu’il y ait une suspension de la procédure.

Une autre précaution importante est d’éviter de prendre des bains de soleil dans les 72 heures suivant l’épilation. Bien sûr, c’est difficile, mais vous pouvez garder les zones rasées bien cachées des rayons du soleil. Cela aide déjà beaucoup. Sinon, la zone épilée, qui sera irritée en raison de la procédure, peut devenir plus sombre. Vous pouvez également utiliser de la crème solaire sur les zones exposées au soleil, comme les aisselles et l’aine, si vous allez à la plage.

Enfin, choisissez de porter des vêtements amples après le rasage. Les jeans serrés et les vêtements en lycra peuvent provoquer des poils incarnés. Alors faites une pause et portez quelque chose de confortable.

Après cela, profitez simplement des avantages d’une épilation bien faite sans conséquences pour votre peau.

Retarder la repousse

Quelle que soit la méthode choisie, vous pouvez prolonger l’efficacité de votre épilation avec un soin anti-repousse qui s’applique quotidiennement. Ses ingrédients comme l’huile de souchet, l’huile essentielle de sauge sclarée ou la racine de scutellaire ont le pouvoir de ralentir la croissance du poil. Vous pouvez ainsi gagner quelques jours entre deux épilations. Et pour éviter les poils incarnés, utilisez une lotion à base d’acide glycolique et d’acide salicylique, qui prépare la peau et empêche le poil de se recroqueviller sur lui-même.

S’hydrater avec un lait exfoliant

Troquez votre soin habituel contre une formule qui contient un faible dosage d’AHA, comme par exemple l’acide lactique, capable d’éliminer en douceur les cellules mortes. Ainsi, vous hydratez l’épiderme tout en l’exfoliant progressivement, sans effet abrasif ni agressif. À la clé, une peau nourrie, douce et satinée, qui sera aussi plus facile à épiler car vous éliminerez le risque de poils incarnés.

Choisir le bon moment

Évitez de vous épiler à l’approche de vos règles et pendant celles-ci, car vous risquez d’être plus sensible à la douleur durant cette période.

L’astuce en plus : calmer la sensibilité. Vous êtes un peu douillette avec la cire ou l’épilateur ? Avant l’épilation, passez sur la peau un glaçon enveloppé d’un linge (ou d’un gant), pour un effet légèrement anesthésiant.

5 astuces pour se débarrasser des poils incarnés

Qu’est-ce qu’un poil incarné ?

Un poil est dit incarné quand il n’arrive pas à passer la barrière du derme. Cela peut être dû à sa forme en tire-bouchon, à une pousse dans la mauvaise direction, ou encore à une peau trop sèche. Ils apparaissent le plus souvent après une séance d’épilation. Certaines méthodes d’épilation créent plus de poils incarnés que d’autres, notamment le rasoir ou l’épilateur électrique. La cire quant à elle affaiblit les poils qui ont alors plus de mal à sortir. Mais c’est avant tout le type de peau qui peut engendrer un poil incarné : certaines sont plus épaisses que d’autres. Les vêtements serrés qui frottent la peau contribuent à l’épaissir.

Le poil incarné peut causer des inflammations douloureuses. Cela commence par une petite rougeur, puis l’infection s’étend et peu même prendre la forme d’un kyste si le poil incarné n’est pas traité à temps. Dans ce cas, mieux vaut consulter un médecin pour ne pas aggraver le problème en voulant le soigner soi-même.

Poils incarnés : les différentes solutions

L’eau oxygénée

N’essayez pas d’accéder au poil avec une pince à épiler. Utilisez un coton imbibé d’eau oxygénée à laisser poser sur la zone inflammée pendant plusieurs heures à l’aide d’un pansement. Il est même recommandé de le laisser toute une nuit. Le lendemain matin, il vous suffira d’appuyer légèrement sur la plaie pour que le poil sorte. Pensez ensuite à désinfecter.

L’argile verte

Son efficacité sur les poil incarné est prouvée. Vous ne devez donc pas hésiter à l’appliquer en couche épaisse et la laisser poser quelques minutes comme un masque. Si le poil n’a pas une forme de tire-bouchon, il devrait alors remonter vers la surface. Rincez, et ôtez-le avec une pince.

Une compresse humide

Ramollissez la peau avec compresse humidifiée d’eau chaude. Le poil remontera plus facilement en surface. Le retrait se fait avec une pince à épiler stérilisée pour éviter toute infection. Une compresse humide d’eau d’hamamélis est également efficace, car cette eau florale a des vertus décongestionnantes et cicatrisantes.

Les huiles essentielles

Pour les adeptes des huiles essentielles, déposez une goutte de thym ou d’eucalyptus associée à une goutte d’huile végétale afin de ramollir et désinfecter la peau.

Le gommage

Un gommage est la solution la plus simple et la plus courante pour éliminer un poil incarné. Le roulement de ses grains élimine les peaux mortes, adoucit l’épiderme afin de permettre au poil de sortir. Misez sur un gommage au sucre, au miel ou au sel.

Comment éviter l’apparition de poils incarnés ?

Pour éviter d’avoir à nouveau des poils incarnés, il est bon d’intégrer quelques astuces dans votre routine beauté.

– Il est essentiel de nourrir votre peau avec des huiles ou des crèmes afin de la rendre plus souple et faciliter la sortie des poils.

– Un gommage hebdomadaire préventif permettra d’éviter que les peaux mortes s’accumulent et bouchent les pores par lesquels les poils doivent sortir.

– Choisissez le mode d’épilation qui convient le mieux à votre type de peau.

– Épilez dans le sens du poil et non pas à rebrousse-poil.

Épilation du maillot : 5 erreurs à éviter

L’utilisation des bandes de cire froides

Si elles promettent un résultat rapide, elles ne le garantissent pas en douceur. Préférez l’utilisation de la cire chaude pour épiler cette zone de peau sensible et réactive. Son application en couche épaisse permet de retenir plus de poils pour une élimination efficace, sans risque d’irritation. En prime, vous vous épargnerez la sensation d’échauffement au retrait des bandes.

La tentation du rasoir

Pour que l’épilation soit nickel et son résultat durable, vos poils doivent être suffisamment longs. Du coup, pendant au moins 3 semaines, vous devrez résister au coup de rasoir rapide sous la douche. Un sacrifice nécessaire pour vous afficher en maillot de bain.

Se baigner sitôt épilée

Témoins de l’élimination du bulbe du poil, les petites rougeurs de la peau disparaissent dans l’heure qui suit l’épilation. Cependant, attendez 24 heures avant de vous jeter à l’eau. Avec le chlore ou le sel de mer, l’antiseptique comme votre soin hydratant n’auront pas le temps d’agir, et votre peau mettra plus de temps à cicatriser.

Lézarder au soleil

Sensibilisée par la cire et démunie de son film hydrolipidique, votre peau est plus fragile. Si vous vous exposez au soleil dans les 24 à 48 heures qui suivent l’épilation, pensez à la protéger avec une crème solaire doté d’un SPF élevé. Vous éviterez les risques de coups de soleil, voire même l’éventuelle apparition de taches brunes.

Triturer les poils incarnés

Aller les chercher sous la peau n’est pas recommandé, vous risquez de faire des dégâts. Pour faire place nette, mieux vaut faire un gommage avec votre exfoliant visage que de jouer de la pince-à-épiler. Ses petits grains agiront tout en douceur, respectant la sensibilité de votre peau comme l’homogénéité de votre hâle doré.

Épilation du maillot : astuces pour réduire la douleur

On choisit son moment

“On évite de s’épiler si on a ses règles ou si l’on est fatiguée”. “Il s’agit en effet de périodes pendant lesquelles le corps est plus sensible à la douleur”. S’épiler à un autre moment permet donc de réduire la vulnérabilité de la peau. Un conseil qui est valable pour une épilation du maillot comme pour toutes autres zones.

Les glaçons

Le froid est connu pour sa vertu anesthésiante, alors avant de commencer l’épilation, on passe un glaçon sur la zone à traiter afin de la désensibiliser. Vous pouvez aussi mettre plusieurs glaçons dans un gant de toilette pour plus de commodité. “Cette méthode est cependant déconseillée pour les épilations à la cire chaude car, la différence de température entre les deux produits peut créer des brûlures”.

Le talc

“Le talc permet d’épaissir le poil et de le rendre plus adhérent, une solution efficace pour une épilation à la cire”. Cette technique permet également de minimiser les rougeurs et la sensation de tiraillement de la peau tout en limitant l’apparition de boutons lors des épilations à la cire.

La crème anesthésiante

À sensibilité extrême, remède extrême : les crèmes anesthésiantes. Certaines sont disponibles sans ordonnance, mais il est préférable de demander l’avis d’un spécialiste. “On conseille plutôt aux clientes de prendre un anti-inflammatoire, 30 minutes avant la séance, ce qui est préférable notamment pour une épilation à la cire, cela évite de laisser un corps gras qui pourrait rendre plus complexe l’extraction du poil”.

Ni café ni alcool

On s’excuse d’avance pour toutes les accros à la caféine mais, malheureusement, les jours d’épilation on favorise les boissons décaféinées car les stimulants présents dans le café augmentent la sensibilité. Idem pour l’alcool qui absorbe l’hydratation de la peau. Le sang est aussi plus fluide, le réseau de vaisseaux sanguins présents à la racine du poil est davantage irrigué ce qui rend la douleur plus perceptible lorsque ce dernier est arraché. Alors on dit oui à l’eau, tout simplement.

Pression sur la peau

C’est le B.a.-ba de toutes les écoles de beauté et pour cause, il est simple mais efficace. Au niveau du visage, qu’il s’agisse d’une épilation à la cire, à la pince à épiler ou au fil, dès que le poil est enlevé appuyer suffisamment fort sur la zone en question. “La pression exercée permet d’apaiser la peau”.

Éviter le soleil

“24h avant, il faut éviter l’exposition aux UV car ils agressent la peau et la rendent plus sensible”. Une exposition après épilation est aussi déconseillée car le follicule pileux n’aura pas le temps de se refermer convenablement et vous vous retrouverez avec une peau parsemée de points rouges.