J’ai mon local professionnel, bureau ou cabinet dans mon domicile privé : comment gérer mon assurance habitation ?

assurance habitation

Publié le : 14 juin 20236 mins de lecture

L’assurance habitation est une catégorie de couverture pour risque qui s’adapte spécifiquement aux locaux à usage d’habitation. De plus en plus, la plupart des entrepreneurs optent pour une cohabitation entre l’environnement professionnel et l’espace de logement. De ce fait, il peut être difficile d’imaginer comment gérer la couverture habitation. Si votre domicile personnel sert comme emplacement pour votre société, alors il peut être utile de connaitre les options possibles pour protéger vos activités et votre vie.

Comprendre les fondements de la couverture traditionnelle pour habitation

Pour souscrire à une garantie maison, il est important de comprendre les contours de l’offre proposée par votre partenaire de couverture de risque. Fondamentalement, pour le cas d’une caution pour habitation, il est nécessaire de réaliser qu’elle est initialement élaborée dans le but de protéger les biens d’un propriétaire d’immeuble à usage d’habitation. Ce type d’engagement poursuit aussi l’objectif de couvrir les responsabilités dudit propriétaire. C’est la raison pour laquelle lorsque le domicile est exploité à des fins professionnelles, le contrat prévu perd ses attributs, car les termes et les conditions pour bénéficier de la prise en charge sont rompus. En conséquence, la garantie ne couvre pas les dommages ou les pertes qui pourraient découler de votre activité professionnelle. Dans une telle perspective, il est donc important de prendre des mesures supplémentaires pour protéger votre matériel professionnel et faire face aux risques spécifiques liés à votre activité. Vous pouvez vous renseigner davantage sur les contours de la garantie sur habitation en consultant lolivier.fr.

Pour plus d'informations : Construction de maison : vous faut il une assurance dommage ouvrage ?

Informer l’assureur pour ajuster votre contrat

Lorsque votre local professionnel fait corps avec votre appartement personnel, il est important d’adopter une démarche régulière vers votre assureur. Pour gérer efficacement votre contrat d’habitation, la meilleure approche consiste à informer votre fournisseur. En effet, toute démarche non signalée à l’entreprise peut être analysée comme une fraude et vous expose à de gros risques.

Informez la maison des garanties et cautions du début de votre activité professionnelle afin de discuter de nouveaux termes pour votre contrat initial. Certaines compagnies spécialisées en analyse des risques ont parfaitement connaissance de ces modalités d’exploitation, car elles sont répandues chez les entrepreneurs en début d’activité. De ce fait, elles peuvent même vous proposer une extension de la couverture de votre protection de la maison.

Ce type de contrat offre souvent des garanties spécifiques pour couvrir les dégâts matériels de vos biens professionnels. Cet engagement peut aussi être spécifiquement ajusté pour votre domaine d’activité. Par exemple, une garantie comme l’assurance habitation L’Olivier comporte des termes qui font une implication directe entre votre matériel de travail et vos mobiliers personnels en cas d’incendie.

Pour plus d'informations : Assurance pour véhicule utilitaire : des besoins spécifiques ?

Souscrire à une protection professionnelle complémentaire

Hormis l’extension de la garantie sur habitation, il est également possible de discuter avec votre fournisseur sur la possibilité de souscrire à une offre complémentaire. Cette option est une bonne alternative pour gérer votre couverture d’habitations dans le cas où le prestataire ne propose pas l’extension des cautions pour la maison.

Concrètement, votre protection pour la maison garde tous ses attributs et couvre les risques sur vos biens. La garantie professionnelle complémentaire, quant à elle, est plus une protection spéciale pour votre business. Le principal avantage qui découle de cette alternative de gestion est qu’elle permet d’avoir une couverture plus complète au lieu d’un compromis.

Retenez que si vous optez pour cette solution, le meilleur moyen de bien couvrir les aléas consiste à signer pour une garantie sur la responsabilité civile professionnelle. Elle protège la personne responsable contre les dommages causés à des tiers dans le cadre de son activité professionnelle. Chez certains professionnels de la couverture des risques, ceci implique même la compensation des pertes financières, le remboursement en cas de vols ainsi que les dommages matériels, etc.

Consulter un spécialiste des suretés et des risques en cas de travail à distance

Dans certains cas, il existe une subtilité relative à l’exploitation d’une résidence privée comme local professionnel. À l’analyse, certains emplois à distance exécutés depuis un appartement privé ne sont pas ipso facto considérés comme une activité professionnelle. Dans de pareils cas, la couverture prévue pour l’habitation peut conserver toute son essence. De même, pour que l’activité professionnelle soit admise comme telle, certaines conditions matérielles doivent être remplies. C’est pour ces raisons qu’un juriste spécialisé en droit du travail peut être une bonne référence pour vous donner de meilleures indications pour la gestion de votre contrat. L’assurance habitation et télétravail est parfois pleine de complexité. Discutez de vos conditions avec un consultant afin de négocier un bon engagement auprès de la société de gestion des risques.

En définitive, retenez que lorsque vous avez votre local professionnel, votre bureau ou votre cabinet dans votre domicile privé, le meilleur moyen pour gérer efficacement le contrat d’habitation consiste à faire preuve de transparence. Précisez votre situation réelle à la société afin de négocier une extension de l’engagement en cours ou une souscription complémentaire. Au-delà, s’il s’agit d’un cas de télétravail, il est préférable de consulter un expert du domaine afin d’obtenir de bonnes orientations de protection.


Plan du site