Chaque femme souhaite changer de look de temps en temps. Et un bon moyen d’y parvenir est de faire des mèches dans les cheveux. Cette technique simple permet d’éclaircir le regard et de vous rendre plus belle, sans qu’il soit nécessaire de procéder à un changement radical.

Toute femme peut adopter les mèches dans les cheveux. Les rousses, les brunes ou les blondes peuvent opter pour cette procédure esthétique afin de paraître plus séduisantes. Cependant, il est très important de faire correspondre la couleur de la mèche avec le ton original de vos cheveux pour que le résultat soit vraiment beau et pas totalement artificiel. Dans cette optique, savez-vous quelle mèche de couleur est idéale pour vos cheveux ? Si la réponse est non, il suffit de lire ce billet et de lever tous vos doutes.

Couleur des mèches et couleur des cheveux

L’idée principale des mèches est de donner à vos cheveux un aspect différent, mais avec un beau style qui vous correspond et qui correspond à votre personnalité. Par conséquent, l’application d’une mèche trop différente de la couleur d’origine de vos cheveux peut donner une mauvaise impression et vous pourriez regretter d’avoir fait ces mèches. Cependant, il est important de noter que chaque type de mèche de cheveux accepte une couleur différente et le résultat peut être absolument magnifique, il suffit de savoir choisir le bon ton.

Dans le cas des mèches, le grand avantage est que la bonne couleur peut vous faire rajeunir et avoir un look illuminé. D’un autre côté, il ne faut pas en faire trop. Voici donc quelques conseils pour choisir la bonne nuance de mèches pour votre couleur de cheveux d’origine.

Cheveux roux : si vous faites partie de l’équipe des roux, les mèches peuvent être très belles et adoucir le look. L’idée, dans ce cas, est de combiner les cheveux roux avec une teinte blonde, de préférence nacrée ou champagne.

Cheveux bruns : déjà si vos cheveux sont bruns, il est préférable de miser sur les tons miel et cuivrés. Les tons blonds rendent le look assez superficiel et le contraste avec la couleur originale des cheveux est très grand. Par conséquent, il est préférable d’adoucir le ton foncé des cheveux, mais dans une sorte de ton sur ton.

Cheveux blonds : si vous êtes blonde, vous pouvez également faire des mèches dans vos cheveux. L’idée est de faire des mèches dans une nuance plus claire que le blond naturel de vos mèches. Donc, si vous avez des cheveux dorés, vous pouvez adopter des mèches super légères. Vous pouvez également opter pour trois nuances de blond différentes : votre couleur de cheveux naturelle et des mèches dans deux nuances différentes. De cette façon, votre look peut être encore plus illuminé.

Cheveux noirs : les cheveux noirs, étant extrêmement foncés, sont plus beaux avec des tons roux, cuivrés ou violets. Les mèches dans l’un de ces tons aident à mettre en valeur la couleur foncée des cheveux, sans créer un impact trop important sur le look.

Vous pouvez maintenant suivre ces conseils, en parler à votre coiffeur et être encore plus belle avec vos mèches. Vous allez adorer le résultat !

Comment bien choisir sa couleur de coloration ?

Votre moral est en berne ? Vous avez envie de renouveau ? Rien de tel qu’une nouvelle coupe de cheveux plus d’info et par la même occasion, une nouvelle couleur de cheveux pour retrouver la pêche ! Mais quelle coloration choisir ? Parmi les multitudes de teintures que l’on peut trouver en magasin ou chez votre coiffeur coloriste, il peut être difficile de s’y retrouver. Pour vous aider à dénicher la couleur de cheveux qui vous ira admirablement bien, voici 3 critères à prendre en compte :

Votre couleur de cheveux naturelle

Pour sublimer votre visage, mieux vaut trouver une nuance de coloration qui se rapproche de votre couleur de cheveux naturelle. En effet, en choisissant une teinture proche de votre couleur, vous aurez plus de chance de réussir votre coloration. Le résultat obtenu sera alors naturel et à la hauteur de vos attentes.

Alors que si vous optez pour une nuance à l’opposé de votre couleur de cheveux, comme par exemple une nuance blond clair alors que vous êtes brune, l’effet risque de ne pas vous avantager. Cette coloration affadirait votre teint et vous seriez alors déçue du résultat.

Votre teint de peau

Il est indispensable de choisir une coloration en adéquation avec la couleur de votre peau pour un résultat harmonieux. En effet, que vous ayez un teint clair, doré, mat, foncé ou noir, vous trouverez des nuances qui rehaussent votre carnation et apportent de la lumière à votre visage. Mais, il est important de ne pas choisir n’importe quelle nuance.

En effet, si vous avez la peau noire, une coloration blond platine vous sera déconseillée car elle va créer un fort contraste qui manquera d’élégance et ne flattera pas votre carnation. Il est également recommandé de choisir une teinte qui ne soit pas trop proche de celle de votre peau. Par exemple, si vous avez la peau très blanche, une coloration bonde aux reflets dorées par exemple ne valorisera pas votre teint de porcelaine. Pour un effet naturel, il est recommandé d’opter pour une nuance de coloration qui crée un léger contraste avec sa peau.

La couleur de vos yeux

Pour le choix de votre coloration, vous devez aussi tenir compte de la couleur de vos yeux. En effet, certaines couleurs de teintures rehausseront la couleur de vos iris et illumineront votre regard, alors que d’autres rendront votre visage terne et fatigué.

Par exemple, si vous avez les yeux verts et la peau blanche, les reflets cuivrés vous iront à merveille. Les nuances cuivrées rendront votre visage éclatant. Tandis que les couleurs cendrées affadiront vos beaux yeux verts. C’est pourquoi, il est essentiel de prendre en considération la couleur de ses yeux lorsqu’on choisit sa couleur de cheveux.

Coloration : quelle formule pour couvrir les cheveux blancs ?

Pour choisir le bon type de coloration, tout dépend de la quantité de cheveux blancs que vous avez, et du résultat que vous souhaitez. Si ce sont vos premiers cheveux blancs et que vous souhaitez conserver votre couleur naturelle, utilisez une coloration ton sur ton sans ammoniaque, qui s’estompe au fil des shampooings. Choisissez une teinte neutre, sans reflets, deux tons plus clairs que ce que vous souhaitez avoir.

Dans un bol, mélangez une cuillerée à café de crème colorante et une de révélateur. À l’aide d’une brosse à dents, appliquez le mélange uniquement sur les mèches blanches et laissez poser 25 minutes au lieu des 20 préconisées. Le résultat reste naturel et transparent sans effet racines.

Si vous avez beaucoup de cheveux blancs et l’habitude de les colorer ? Utilisez une coloration permanente. Préférez les reflets naturels ou cendrés, qui virent moins. Appliquez le produit en racines et les 5 dernières minutes, émulsionnez sur les longueurs et pointes.

Le truc des pros : vos cheveux sont naturellement blond foncé ? Enduisez toute la chevelure d’un henné doré. Il va transformer les cheveux blancs en reflets miellés. Faites suivre d’un soin ultra-nourrissant car il a tendance à dessécher.

Cheveux fragilisés : pour quelle coloration opter ?

Les cheveux se fragilisent souvent au retour des vacances ou bien lors d’un changement de saison. Avant de les colorer ou de les recolorer, il est donc impératif de leur redonner souplesse et brillance, pour que la couleur prenne bien et de manière uniforme.

Zappez le brushing et le fer à lisser, qui peuvent endommager la fibre. Offrez-leur des bains d’huile, à laisser poser toute la nuit et après chaque shampooing, réalisez des masques nourrissants et réparateurs pour restaurer le cheveu. Une fois celui-ci assaini, utilisez une coloration ton sur ton, sans ammoniaque, plus douce, qui ne pénètre pas au cœur du cheveu.

Si vous êtes habituée à la coloration permanente, préférez une formule inspirée des techniques en salon et dotée d’une technologie anti-casse, capable de renforcer les liaisons du cheveu. Son secret ? Une combinaison d’acides aminés, d’acide succinique et d’un polymère, qui protège et renforce la fibre capillaire pendant le processus de coloration.

Le truc des pros : mélangez de l’huile de macadamia à de l’huile de ricin (proportion 90 % – 10 %) et enduisez les longueurs et pointes du mélange. Laissez poser au moins deux heures. L’huile de ricin a une composition proche de celle de la kératine du cheveu.

Pour un effet naturel : que votre coloration soit chimique ou végétale, n’en abusez pas trop souvent et choisissez une couleur un peu plus claire que celle souhaitée. Cela vous évite de surcharger la fibre en pigments et vous permet d’obtenir de jolis reflets.

3 astuces indispensables pour réussir sa coloration maison

1. Préparer sa chevelure

Une semaine avant la coloration, laissez poser sur cheveux secs un masque nourrissant, et laissez agir toute la nuit. Le lendemain, procédez au shampooing. Sachez que votre colo prendra aussi bien sur sur cheveux propres que sur cheveux sales. En revanche, sachez que le sébum a un effet protecteur sur le cuir chevelu, il permettra de prévenir les picotements et autres inconforts. Attention, si vous avez utilisé une huile, un shampooing sec ou un coiffant riche en silicones, mieux vaut laver votre chevelure avant, car ceux-ci peuvent empêcher la bonne prise des pigments et des reflets. Dans ce cas, faites un shampooing doux, sans silicones, la veille de la colo et ne mettez rien dessus ensuite. Attention aussi si vous avez fait un henné noir, brun ou de mauvaise qualité : il peut contenir des particules métalliques, incompatibles avec un produit de coloration.

Le truc des pros : pour éviter que la coloration ne picote après le rinçage, ajoutez une poignée de gros sel dans votre shampooing. Il absorbera les résidus de produit colorant. Pensez à effectuer un masque juste après pour compenser les effets desséchants du sel.

2. Appliquer soigneusement

Avant tout, prenez soin de bien lire le mode d’emploi et de faire une touche d’essai 48 heures avant chaque utilisation, car une réaction allergique peut survenir à tout moment. Pour cela, appliquez un peu de crème colorante non mélangée dans le pli du coude ou sur la nuque. Laissez poser pendant 45 min et rincez. Si rien ne se passe, vous pouvez vous lancer. Préparez votre mélange et appliquez-le d’abord en racine puis sur les longueurs. Malaxez bien les longueurs, sans frotter pour faire pénétrer le produit. Vérifiez l’arrière de la tête en vous aidant de deux miroirs ou faites-vous aider par une copine. Après le rinçage, procédez au shampooing : celui fourni dans la boîte ou une formule qui fixe les pigments.

Le truc des pros : si vous avez une couleur à reflets, procédez dans le sens inverse. Appliquez d’abord le produit sur les pointes, puis terminez en racines.

3. Appeler le coiffeur conseil en cas de doute

Sur toutes les boîtes de coloration, un numéro de téléphone est affiché. Il n’est pas seulement destiné à résoudre les problèmes post-coloration : vous pouvez appeler même avant d’acheter, pour vous faire aider sur le choix de la couleur. N’hésitez pas, ce numéro est fait pour ça ! Mieux vaut toujours être bien conseillé avant plutôt que d’essayer de se faire aider pour réparer les dégâts.

Le truc des pros : votre couleur est trop foncée ? Appliquez une huile d’argan ou d’olive, sur cheveux secs. Laissez poser toute la nuit sous une charlotte et procédez au shampooing le lendemain. Avec la chaleur, l’huile expulse les pigments artificiels, ce qui adoucira le résultat.

Cheveux : comment rattraper une coloration ratée ?

Votre coloration est trop foncée

Faites dégorger votre couleur en augmentant la fréquence de vos shampooings et en les laissant poser quelques minutes à chaque fois avant de les rincer. Vous pouvez également réaliser des shampooings exfoliants une à deux fois par semaine. Surtout, n’oubliez pas d’appliquer des masques ultra-nourrissants pour préserver au maximum la santé de votre fibre capillaire.

Votre coloration vire à l’orange

Vous avez des reflets roux, orangés ou cuivrés ? Neutralisez ces sous-tons indésirables en adoptant une routine capillaire déjaunissante constituée de shampooings et de masques violets ou bleus. Si les reflets persistent, prenez rendez-vous chez votre coiffeur pour réaliser une patine.

Votre coloration vire au vert

Cela peut arriver si l’on applique une coloration foncée sur des cheveux clairs ou que l’on ne protège pas des cheveux blonds du chlore de la piscine. Pour atténuer les reflets verts, ajoutez une dose de pigment rouge professionnel à vos shampooings et masques capillaires. Si vous êtes moins experte, essayez d’atténuer les reflets en faisant dégorger la couleur au fil des shampooings et en appliquant une coloration ton sur ton proche de votre couleur naturelle. Enfin, le dernier recours reste la décoloration.

Votre balayage est trop marqué ou vous avez des taches de coloration

Dans ce cas précis, réaliser une coloration plus foncée n’est pas une bonne solution car les mèches claires seront toujours visibles en transparence. Essayez plutôt d’éclaircir l’ensemble de votre chevelure en réalisant un shampooing américain chez un coiffeur ou tout simplement une décoloration.