Vos parents ou grand-parents vous ont peut-être transmis le virus de la cuisine. Cependant, malgré tous vos efforts et votre implication, vos gâteaux au chocolat restent toujours aussi médiocres. Pour vous améliorer, il serait judicieux de vous plonger dans la lecture du texte ci-dessous. Vous y découvrirez les six erreurs les plus fréquemment commises par les « apprentis pâtissiers » !

1. Sous-estimer l’importance du mélange de la pâte

Votre moelleux au chocolat ou votre coulant au chocolat n’ont de moelleux et de coulant que leurs noms ? Tous vos gâteaux demeurent désespérément durs comme de la pierre une fois cuits ? Cela semble indiquer alors qu’un problème survient lors de la préparation de la pâte. Cette dernière doit être la plus aérienne possible. Pour cela, évitez d’intégrer trop rapidement les œufs à la préparation en cours. Veillez également à ne pas avoir la main trop lourde au moment de verser la levure. Sachez vous limiter à une cuillère à café seulement ! Attention aussi à l’origine des ingrédients utilisés. Ceux-ci doivent être de qualité. Il serait donc préférable de vous rendre chez un chocolatier pour obtenir les indispensables chocolats blancs, chocolats au lait, chocolats noirs, chocolats fondus, pépites de chocolat et autres ganaches au chocolat !

Enfin, il est impossible de faire l’impasse sur le temps nécessaire au mélange de la pâte. Celui-ci doit durer plusieurs minutes et être régulier afin d’obtenir une préparation facile à cuire ensuite. Il débute dès l’incorporation des premiers éléments (dont la farine et les œufs).

2. Choisir un moule mal adapté

Vous vous êtes rendu en chocolaterie pour obtenir les ingrédients nécessaires à la préparation. Vous avez bien préparé et mélangé la pâte. Et malgré tout cela, vous sortez encore du four un gâteau raté ! Mais comment est-ce possible ? Si votre tarte au chocolat se fissure sur le dessus ou déborde et se répand à l’intérieur de votre four, tout porte à croire que vous êtes trompé sur la dimension du moule. Celui-ci doit être suffisamment grand pour accueillir toute la préparation. Vous éviterez, bien entendu, de le remplir jusqu’au bord afin d’éviter tout risque de débordement par la suite.

3. Oublier le papier cuisson au fond du moule

La phase du processus la plus délicate pour les débutants reste sans le moindre doute le démoulage. Il n’est pas rare en effet que le gâteau accroche trop à son contenant et finisse par partir en morceaux. Vous souhaitez éviter un tel problème ? Préparez une mousse au chocolat ! Plus sérieusement, il vous suffit de ne pas oublier l’indispensable papier cuisson à glisser au fond du moule. Pour faciliter plus encore l’opération, vous le fixerez à l’aide d’une noisette de beurre.

4. Ne pas laisser reposer la préparation avant cuisson

La cuisine est un art dans lequel il faut savoir prendre son temps ! Ainsi, vous devrez apprendre à attendre avant d’enfourner la pâte que vous venez juste de préparer. Préférez la laisser au repos quelques minutes à température ambiante. Vous limiterez ainsi la présence des bulles d’air qui nuiront par la suite à la consistance du gâteau.

5. Se tromper sur la température du four

Si vos gâteaux sortent du four avec des bords noircis ou avec leur intérieur presque cru, il y a fort à parier que la température de cuisson ne soit pas adaptée. Pour éviter qu’elle ne soit trop haute ou trop basse, il est primordial de bien connaître votre four. Aucune de ses fonctionnalités ne doit vous rester inconnue ! Vous lirez donc avec une grande attention sa notice de fonctionnement. Vous apprendrez également que l’expérience est importante pour la réussite d’un gâteau au chocolat. Ne vous laissez jamais anéantir après un « échec ». Sachez au contraire vous réinventer et, surtout, apprendre de chacune de vos erreurs.

6. Ouvrir trop souvent le four durant la cuisson

Tout le monde à tendance à le faire ! Il suffit en effet de glisser un couteau au centre du gâteau afin de vérifier qu’il soit cuit en totalité. Cependant, abuser de cette technique aura de fâcheuses conséquences pour le résultat final. Vous prenez en effet le risque de faire baisser la température à l’intérieur du four en ouvrant trop souvent la porte. Le gâteau deviendra alors tout mou en son centre et s’affaissera logiquement, créant ainsi un aspect visuel peu appréciable.