La banque de détail est le type de banque le plus répandu dans nos sociétés. En effet, cette appellation désigne les banques commerciales dont les activités s’adressent notamment aux particuliers, aux professionnels des métiers libéraux et aux entreprises moyennes. Comment fonctionne précisément ce type d’établissement financier ?

Qu’est-ce qu’un établissement financier de détail ?

En France, les banques peuvent être classées en trois grandes catégories. On distingue ainsi les banques d’affaires, les banques d’investissement et les banques commerciales (ou de détail).  Les établissements financiers dédiés aux affaires sont chargés d’accompagner les grandes entreprises, notamment celles qui réalisent des projets de fusion-acquisition ou celles qui souhaitent entrer en bourse. Ce sont donc de gros établissements qui gèrent des capitaux importants. Quant aux banques d’investissement, elles réalisent diverses opérations sur les marchés financiers, pour le compte de leurs clients ou pour leur propre compte. Enfin, la banque commerciale est un établissement financier qui collecte les fonds des particuliers et leur propose en retour divers services financiers. Il peut s’agir de la mise à disposition de moyens de paiement (chéquiers et carte bancaire), de la fourniture de crédits, du dépôt d’argent et des différents produits de placements. Une banque commerciale peut être suivie par un cabinet de conseil à l’image du site tnpconsultants.com. Le rôle d’un tel cabinet se joue à différents niveaux : d’une part, les experts peuvent aider la banque à définir les usages et les parcours clients liés aux services bancaires. D’autre part, les consultants se chargent d’engager et de piloter les projets de transformation ou de restructuration de l’établissement financier. C’est donc toute une palette de services qui sont proposés aux établissements bancaires de détail. 

Quels sont les différents types de banques commerciales ?

Les banques commerciales sont celles dans lesquelles le grand public dispose d’un compte bancaire ordinaire et d’un compte d’épargne. Ces banques peuvent être classées en trois types : les banques traditionnelles, les banques en ligne et les néo-banques (ou banques mobiles). Quel que soit le type de banque concerné, notez que tous les établissements financiers sont placés sous la direction de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), elle-même adossée à la Banque de France. Le rôle principal de cette autorité est de contrôler l’activité des établissements bancaires de détail, dans le but final de protéger les utilisateurs.

Comment fonctionne une banque commerciale ?

Le fonctionnement d’une banque commerciale consiste principalement à collecter des dépôts, gérer les moyens de paiement accordés au public et accorder des crédits aux entreprises et aux particuliers. Cet établissement dispose tout d’abord de ressources financières qui peuvent être constitués par ses fonds propres, par les capitaux qu’elle lève sur le marché interbancaire, par les dépôts de ses clients ou encore par les titres émis sur les marchés financiers (notamment les actions et les obligations).  Pour fonctionner, la banque va donc accorder des prêts à ses clients (dans le respect des plafonds fixés par les autorités de régulation). Elle va ensuite récupérer des intérêts sur les capitaux prêtés. En fin de compte, son bilan se répartit entre un actif (l’ensemble des crédits accordés et les produits d’intérêt qui en sont issus) et un passif. Ce dernier se compose de la totalité des capitaux collectés auprès des clients (les dépôts de ces derniers) et des sommes dues aux investisseurs financiers.

Banque commerciale : pourquoi faire appel à un cabinet de conseil en finance ?

Que ce soit pour développer une approche business performante ou pour faire face à l’arrivée de nouveaux concurrents, une banque commerciale peut contacter un cabinet de conseil qui saura l’aider dans sa démarche. Ledit cabinet dispose, en effet, des ressources nécessaires pour conseiller et accompagner l’établissement financier dans la mise en œuvre de plusieurs démarches d’excellence opérationnelle. Ces dernières porteront sur toutes les fonctions de la banque, qu’il s’agisse de la distribution, des filières bancaires, de la gestion des risques, du cadre légal de la finance ou encore des questions de conformité. 

Quelles sont les principales activités des banques commerciales ?

Comme indiqué plus haut, les principales activités d’un établissement financier de détail tournent autour de la collecte de fonds ; la distribution de crédits ; la mise à disposition et la gestion des moyens de paiement ; la vente de produits de placements et la vente de services à la personne. Avec l’accélération de la digitalisation, les activités des clients sont désormais centrées sur les sites internet. Le domaine classique de la banque commerciale pourrait ainsi laisser place à la numérisation et à la banque de détail du futur. Elle pourra alors enregistrer, dans un avenir proche, près de 95 % d’interactions numériques, surtout dans les pays développés.